Présentation de l'équipe

Justine Majeune M1 Mondes Contemporains - Université Clermont I

Intéressée par le multimédia, les réseaux sociaux et la communication, avec un fort attrait pour l'écologie.

 
Rudy Chouvel M1 Mondes Contemporains - Université Clermont I

Concerné par l'actualité et le service public, je m'occupe depuis plus d'un an du site www.etluxfit.fr.

 

Résumé du projet

dessinkiteco

 

pilotage acteurs planning twitter carbone sondage gazouillis facebook logo benefice entretien HTML Map

 

 

pilotage acteurs cles planning Twitter neutre en carbonne notre sondage gazouillis HTML Map

 


kiteco1

 

 

 

 

 

 

Le développement durable est un enjeu majeur depuis plusieurs années et pour les décennies à venir. De nombreuses entreprises ont depuis longtemps saisi cette opportunité en proposant de nombreuses mesures internes et services dits ‘écologiques’ (recyclage, réduction des émissions de CO2, emballages, fabrication de produits plus soucieux de l’environnement…). Nous avons constaté que l’Administration n’a pas suivi ce chemin, et qu’aucune dynamique nationale n’a réussi à percer dans le domaine de la protection de l’environnement. Nous souhaiterions apporter notre contribution en impulsant une prise de conscience générale des agents et des usagers des différents services publics.

D’un point de vue individuel, une grande majorité des gens se sent concernée par l’état critique de notre planète et n’hésite pas à prendre sur son temps ou sur ses économies pour effectuer de nombreuses actions soucieuses de l’environnement, telles que le tri sélectif, l’économie d’eau, l’achat de matériaux isolants ou encore l’installation de panneaux solaires…Au niveau collectif, plus particulièrement au sein des administrations, des facultés, mais aussi des différents services publics, le simple geste du tri sélectif est loin d’être automatique et l’impression de documents (mails…) trop fréquente, pour ne prendre que ces exemples.

Nous pensons que l’Administration doit montrer l’exemple en faisant preuve d’un comportement éco-responsable constant et sans faille. La majorité des agents et des usagers étant déjà sensibilisée à ce comportement, le terreau semble fertile pour l’étendre aux différents services publics.

 

Ces mesures auront différents apports :

Tout d’abord, pour les usagers, une meilleure image de l’Administration (jeune, responsable, en évolution…) et un comportement positif à suivre. De plus, l’informatisation de certains formulaires, la mise à disposition de différents outils informatiques et une dématérialisation partielle des modes d’information conduiraient à une meilleure efficience de l’action administrative.

Ensuite, pour les agents, un gain de temps certain allié à une meilleure responsabilisation face à l’écologie permettront d’influencer positivement leurs comportements individuels, ainsi que celui de leurs familles et des usagers. La circulation des informations et les rapports entre administrations et administrés seront facilités.

Plus généralement, chaque geste éco-responsable sera un pas de plus vers la protection de notre environnement.

 

idee2kiteco

 

 

 

 

 

 

L’idée maîtresse se retrouve dans le nom de notre équipe : kit-écologique.

• Tout d’abord, un premier kit dématerialisé sur une clé USB à destination de chaque chef de service, comprenant de nombreux conseils et un logiciel «eco-friendly» (Save as WWF, Save a tree).

• Ensuite, un second kit matériel comprenant trois bacs de couleurs (pour les déchets recyclables,  les déchets non recyclables et les cartouches d’encre et toners) ainsi qu’une affiche format A3 à destination des administrations et des lieux d’enseignements.

Ces deux idées moteurs se complètent de différentes idées satellites concourant au même objectif  “d’Administration verte” :

• Par exemple, la mise à disposition des usagers de scanners (ou photocopieurs multifonctions) et de ports USB pour le transfert de documents administratifs, de façon à limiter le nombre de photocopies.
• De plus, l’information par le papier pourrait se voir freinée en privilégiant les mails, les tableaux d’affichage voire les SMS pour les informations urgentes au cours de la journée ; tout en tenant compte des différents supports possédés par les usagers lors de la communication de leurs données personnelles. Les établissements scolaires et universitaires seraient les premiers concernés, au même titre que leur public (enseignants, élèves, personnels et parents).
• On peut aussi penser qu’inciter les agents à amener au sein de leurs bureaux des plantes dépolluantes ne feraient qu’améliorer leurs conditions de travail et de bien-être. En outre, les administrations volontaires pourraient éventuellement investir dans des murs végétaux, comme il en existe déjà au Musée du Quai Branly ou au parlement Bruxellois.
• En outre, l’utilisation du recto-verso lors des impressions, généralisée dans toutes les administrations, organismes gestionnaires d’un service public et établissements scolaires et universitaires, contribuera à des économies de papier substantielles. Pour ce qui concerne les concours et examens, les candidats pourrait être incités à rendre les feuilles non utilisées et à utiliser au maximum le recto et le verso des feuilles entamées. Multiplié par le nombre de candidats, l’économie de papier serait ici aussi non négligeable.
• Un système de formulaire numérique pour les candidatures aux concours et aux formations diplômantes, et un système de vérification et de correction des informations demandées d’une année sur l’autre (élèves, étudiants, usagers) pourrait aussi être mis en place.

• Pour conclure, des mesures simples comme l’achat de produits ménagers et d’hygiène (savon, liquide vaisselle…) moins agressifs pour l’environnement, ou l’achat de certaines fournitures, telles que des enveloppes en papier recyclé, pourront être mises en œuvre par les services d’intendance.

 

kiteco3

 

 

 

 

 

Le levier principal reste celui de la conscience écologique de chaque personne. Qu’il s’agisse d’un effet de mode, d’une prise de conscience sincère ou d’un intérêt ponctuel, le problème du développement durable fait consensus et raisonnera comme une initiative dynamique, citoyenne et participative de l’Administration.

Aucune résistance ostensible ne pourra se faire entendre face à ce genre de propositions, à l’exception de pensées individuelles récalcitrantes.

La mise en place des logiciels concernant les formulaires informatiques pourrait être prise en charge par des professionnels de l’informatique.

Le coût de la plupart des mesures restera abordable (autocollants, bacs, clés USB…) surtout en regard des économies engendrées au niveau national.

Les dépenses engendrées pour l’achat de végétaux par les administrations seraient en revanche beaucoup plus importantes.

La formation des agents administratifs sera la principale difficulté mais restera subordonnée à la qualité des informations présentes dans les différents kits (utilisation du matériel informatique, schéma pour les bacs, notices des logiciels…).

Une communication efficace pourra par ailleurs lever les réticences face aux mesures concernant directement les usagers.

L’intérêt de ces mesures est tout d’abord d’ordre écologique, mais contient d’autres aspects tout aussi pertinents. L’idée d’une administration qui se modernise et qui prend soin de l’environnement donne une image rajeunie et évolutive alors qu’elle est parfois considérée comme archaïque. Le capital sympathie envers l’Administration sera ainsi décuplé et l’initiative donnera sans aucun doute l’exemple aux citoyens les moins enclins à opérer ces gestes éco-responsables dans la vie de tous les jours.

bonial – promos, horaires et catalogues zero papier

 

Liste des articles