Présentation de l'équipe

Sarra HEDHLI Institut Régional d'Administration de Lille

Ecole de commerce + passion éducation = Sarra la pragmatique

 
Fanny PENVERNE Institut Régional d'Administration de Lille

Juriste + passion défense et sécurité intérieure = Fanny la déterminée

 
Odile LEFRANC Institut Régional d'Administration de Lille

Culture + passion culture = Odile la passionnée

 

Résumé du projet

Dans quel contexte s’inscrit votre projet (état des lieux, attentes identifiées, forces et faiblesses de l’action publique aujourd’hui…) ?

Lorsque le citoyen s’interroge sur sa santé ou celle de ses proches ou se voit diagnostiquer une maladie, son premier besoin est un besoin d’information. Dans un second temps, le patient peut être confronté à l’obligation d’effectuer des démarches administratives. Pour répondre à ces besoins, deux questions s’imposent : comment obtenir une information fiable et comment faciliter les démarches de santé? Nonobstant la fracture numérique, Internet s’avère l’une des pistes de réponse qui nous parait aujourd’hui pertinente. Bien souvent, le patient s’informe sur sa pathologie via Internet. Il existe de nombreux sites s’adressant aux internautes en quête d’informations dans le domaine de la santé. Or, la qualité des informations est cruciale mais difficilement évaluable. Des informations inexactes ou non pertinentes nuisent aux soins de santé recommandés par le médecin, ce qui peut contribuer à une dégradation de l’état de santé et de la relation médecin-patient. Devant la multiplication de l’offre d’informations du secteur privé, nombreux sont les patients à prendre du recul face à des sites tels que doctissimo.fr.

Concernant les démarches administratives, il existe un besoin de simplification de la part des citoyens face à un fonctionnement complexe.

Forces de l’administration : les informations de santé en ligne offertes par le secteur public sont denses.

Il existe de nombreux sites institutionnels d’informations de santé ainsi que des outils publics de recherche d’information. Le site AMELI-DIRECT offre aux internautes la possibilité de rechercher un professionnel de santé en fonction de critères choisis par l’internaute. Le site monservice-public.fr propose des démarches administratives à effectuer via Internet mais aussi des informations sur les démarches administratives non disponibles en ligne.

Faiblesses de l’administration : l’offre d’information manque de centralisation et de visibilité. Il existe de nombreux sites institutionnels sur la toile. Cependant, ces sites Internet manquent de coordination entre eux. En résulte pour le citoyen une information touffue, éparpillée et un dédale de liens Internet. Il manque un point unique d’entrée de l’information santé offerte par le service public. Le site Ameli

Santé s’adresse en majorité aux assurés de l’Assurance Maladie et reste méconnu de catégories professionnelles ayant leur propre sécurité sociale comme les fonctionnaires. De plus, ce site demeure mal référencé sur Internet.

 

2. Quelle en est l’idée maîtresse ?

L’équipe e-novation santé propose la création d’un portail UNIQUE d’information santé offerte par le service public. Le site permettrait au patient à la fois de s’informer (questions de santé générale, partenaires associatifs en matière de santé, etc) mais aussi d’effectuer les démarches administratives liées à sa santé.

Le portail se nommerait : www.service-public-santé.fr.

Il offrirait la possibilité de :

- Centraliser l’information institutionnelle de santé ;

- Rendre plus lisible l’offre d’information de santé offerte par les institutions ;

- Garantir pour l’internaute l’origine de l’information, une information publique et officielle ;

- Communiquer et promouvoir le site plus facilement auprès des acteurs de santé.

Il ne serait pas concurrent des sites Internet institutionnels existants. Il n’apporterait pas de contenu mais offrirait des liens vers les sites en question. L’objectif est dans un premier temps de faciliter l’accès à l’information et de simplifier les démarches administratives pour les citoyens. Dans un second temps, nous souhaitons augmenter la notoriété des services de l’Etat en matière de santé. De plus nous souhaitons encourager les acteurs de santé à orienter les patients vers ce portail.

La communication en sera d’autant facilitée par ces prescripteurs qu’il n’y aura qu’une seule porte d’entrée pour tous.

 

3. Quels sont les leviers que vouspourrez utiliser et quelles sont les résistances que vous avez d’ores et déjá identifiées ?

Les leviers : une information dense – une volonté politique – une communication accrue.

L’offre d’information de santé est dense. Malgré un manque de coordination, le contenu existe. La simplification des démarches administratives pour le citoyen est un enjeu politique, notamment en matière de santé. De nombreuses expérimentations sont en cours comme le paiement en ligne des frais médicaux, l’un des objectifs fixés par le Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (CIMAP).

Les résistances : la fracture numérique. Un des objectifs du CIMAP est de favoriser l’égalité d’accès aux services publics sur le territoire en articulant efficacement les points de contact physiques et les supports numériques d’ici juin 2013. Un axe d’évolution de notre projet serait d’étudier les possibilités d’associer la carte vitale au portail d’information santé que nous souhaitons mettre en place.

 

Liste des articles