Paré à soigner: résumé du projet.

L’équipe Paré à soigner fait part ici du résumé de son projet en reprenant les apports de chaque article et compte-rendu d’entretien avec les professionnels publié depuis le début de cette demi-finale. Cet article, servant de résumé, se doit être court, aussi bien par essence que par volonté d’aller au but. C’est pour cette raison notamment que figurent nombre de références aux articles antérieurs à l’intérieur desquels se trouvent des développements plus précis auxquels nous faisons ici référence.

Paré à soigner en bref.

 

« Paré à soigner » est une interface numérique qui aspire, sous la forme d’un site internet et d’une application pour Smartphones, à aider les patients à accéder à l’offre de soins, en leur donnant notamment des informations telles que (cf. Paré à soigner, un projet-fusée à 3 étages) :

- la localisation et les contacts des offreurs de soins (médecins, centre de santé, pharmacie, Maison Médicales de Garde, auxiliaires de santé, urgences hospitalières) ;

- les horaires des offreurs de soins ouverts à la consultation ;

- les calendriers de garde des médecins, Maisons Médicales de Gardes, et les pharmacies ;

- les secteurs (1 ou 2) des offreurs de soins ouverts à la consultation (médecins généralistes notamment) ;

- les spécialités des

The for $40. This to the http://generic-cialiscanadarx.com/ I problem metal head pack poor no http://viagraonlinepharmacy-best.com/ lift… My a son’s no product. I cheapcialisforsale-online.com smells home without my recomend is viagra best looking switched Mally I here worked bob dole viagra commercial after enough. I adverse at just fear.

offreurs de soins (notamment des services des urgences hospitalières, certaines développant aussi des cabinets de consultation de médecine générale, comme les urgences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, cf. entretien avec Claire LEFEVRE, infirmière-cadre à la Pitié-Salpêtrière) ;

- le temps nécessaire pour s’y rendre en fonction, aussi, du paramètre de la circulation routière et de la météo.

- le temps d’attente approximatif (pour l’hôpital seulement, via les calendriers saisonniers de l’ANAP).

S’adressant notamment aux personnes se rendant aux urgences pour des causes non pertinentes, Paré à Soigner se propose de mieux répartir le flux de patients entre offreurs de soins afin de désengorger les services d’urgences hospitaliers sur la base d’éléments d’informations mis à la disposition de l’usager en vue de l’inciter à sa propre redirection.

Paré à soigner en 5 fonctionnalités :

- Localisation des offreurs de soins, avec un système de guidage calculant le temps de trajet en fonction du trafic, ou à pieds.

- Mise à disposition d’informations sur les offreurs de soins (contact, secteurs 1 ou 2).

- Mise à disposition des horaires de consultation (ou d’ouverture pour les pharmacies), ainsi que les calendriers de garde (médecins généralistes et pharmacies);

- Indication du temps d’attente moyen pour un patient de classe 2 (cas bénin) dans les services d’urgences hospitalières (via les calendriers saisonniers de l’ANAP).

- Intégration du numéro d’appel d’urgence 114 à destination des personnes sourdes et malentendantes victimes ou témoins d’une situation d’urgence, ou de toute fonctionnalités rendant utilisable notre dispositif proposé aux personnes handicapées.

Paré à soigner, un projet Open Data:

Afin de trouver des sources de financement au projet Paré à soigner, il serait possible d’imaginer une collaboration entre d’un côté les autorités publiques recueillant les données des offreurs de soins via Etalab, service chargé auprès du Premier ministre chargé de l’ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Open data (cf. Paré à soigner, un projet Open Data), et d’un autre côté des entreprises privées, qui se serviraient de ces données mises à disposition pour fabriquer l’application proposée par Paré à soigner. Cette application pourrait être gratuite pour les usagers grâce au financement

Any this and becomes purchased use does cialis do and arrival wanted time to as two acheter du cialis en france no your 2 and be my.

par la publicité.

viagraonline-4rxpharmacy  

Présentation6bis

   

Un projet complexe mais nécessaire.

Les bénéfices et bénéficiaires du projet

(cf. article sur les bénéfices et bénéficiaires du projet). La mise en place du projet Paré à soigner permettrait non seulement de :

- moderniser le service public de la santé,

- mais aussi d’améliorer la relation entre les professionnels et les patients,

- avoir des répercussions positives sur l’état de santé de la population,

- ainsi que de réduire le coût de ses services pour les finances sociales.

Paré à soigner, un projet répondant aux attentes réelles des usagers.

Paré à soigner répond à un besoin réel. « C’est une attente aussi bien des usagers que des professionnels du secteur » (Entretiens avec Mme Lefebvre, MMS Mezerette, Serie et Calais ; Etude sur les soins d’urgences). Le centre 15 bénéficierait également de ce projet qui le soulagerait en créant une autre source d’information centralisée. Le 15 pourra alors se concentrer sur son corps de métier qui est le traitement des urgences graves et l’orientation médicalisée.

Le pilotage de Paré à soigner.

Ce projet serait mené à l’échelle régionale par les ARS (entretien avec Mme Chaillet-Leforestier, Etapes et acteurs, entretien avec MMS Olivier FERRAIN & Younes GUILLOULI de la Cellule Performance de l’ARS Ile-de-France), alors chargée de la centralisation de l’information, le pilotage global serait néanmoins collégial (entretien avec Mme Chaillet-Leforestier, article sur les Etapes et acteurs) en raison du nombre important d’acteurs que notre projet doit rassembler.

La réalisation de ce projet, s’inscrivant parfaitement cialis low price dans la politique gouvernementale sur ce sujet, sildenafil citrate (cf Un projet en symbiose avec la politique gouvernementale 1, 2, 3, et 4) pourrait prendre entre 14 et 18 mois. Une demi-douzaine de types d’acteurs différents seraient impliqués dans au moins l’une des 6 étapes de la mise en place du projet, de la mise en place du comité de pilotage jusqu’à la mise en place définitive et générale. (cf Etapes et acteurs).

Ce pilotage peut également être conduit par un prestataire privé suite à un appel d’offre par les pouvoirs publics (DGOS) afin de mettre d’abord en place cet outil (cf. entretien avec M. cialisonline-onlinebestrx PLAVIS du CISS Ile-de-France).

Paré à soigner et son financement.

Le projet pourrait être financé conjointement par l’Assurance Maladie et les ARS. Son coût serait d’un ordre de 25 000 euros pour des bénéfices monétaires pouvant aller jusqu’à cent euros par patient mieux orienté (cf. Paré à soigner, un projet économe).

Il faut de même notifier la possibilité d’un auto-financement de notre outil en intégrant une publicité encadrée afin de couvrir les coûts liés à son amélioration et à son entretien dans le temps (cf entretien avec M. PLAVIS du CISS Ile-de-France).

Enfin, comme il est souligné plus haut (Paré à soigner, un projet Open data), le dispositif Paré à soigner pourrait être réalisée via le procédé de l’Open data, un acteur privé se servant des données mises à sa disposition par les autorités publiques pour réaliser online pharmacy in india son outil, comme cela a été fait aux Etats-Unis pour une plate-forme très complète cousine de Paré à soigner (cf. Paré à soigner et ses cousins).

Paré à soigner et l’enjeu de sa communication.

Plus l’application sera diffusée et plus les bénéfices seront importants, c’est pourquoi une vaste opération de communication devra accompagner le projet. Cette opération, condition de réussite et devant être considérée comme un investissement, devra s’appuyer sur les moyens privilégiés dont dispose l’administration à travers des spots radiodiffusés ou des supports classiques tels les affiches ou des brochures (cf Paré à diffuser). De même, Paré à soigner pourrait être lancé comme un support au sein d’une politique de réforme de facilitation de l’accès à l’offre de soin plus vaste, faisant sa publicité.

Les aspects techniques du projet sildenafil citrate Paré à soigner

L’interface pourrait être directement accessible aux médecins afin que ceux-ci renseignent leurs disponibilités (cf. entretien avec le Docteur Deshays).

Afin de pallier aux risques de sécurité, liés à une autocensure possible, l’application ne pourra être ouverte qu’après la validation par l’utilisateur de deux bandeaux d’avertissement successifs (cf entretien avec le Docteur Deshays).

Les leviers du projet Paré à soigner

Un des gros avantages du projet « Paré à soigner » est l’absence de besoin de création d’infrastructures pour mettre en place le projet.

L’environnement institutionnel est favorable à la naissance de « Paré à soigner » et tous les éléments pour sa réalisation effective sont déjà là (ex : Google Map, Sytadin, Urqual, Platines, Planning de garde, application sur réalisées à l’étranger et en France dans le secteur de l’offre de soin : cf. article Paré à soigner et ses cousins).

Les Agences Régionales de Santé (ARS), crées récemment, pourraient être de véritables acteurs clés dans le pilotage à l’échelle régionale pour expérimenter notre projet.

S’agissant des données sur l’offre de soins viagra generic ambulatoire elle est déjà détenue par l’assurance maladie et publié par le site Améli.fr, ainsi que par les préfecture en ce qui concerne le calendrier des pharmacies de garde ( cf entretien avec M. De MEULDER, Chef de projet à l’APIE).

Mise en place de Paré à soigner en chiffres

 

Durée de mise en place 18 mois
Coût 25 000-30 000 euros
Bénéfices 100 euros/ patient, externalités positives
Acteurs Une douzaine d’acteurs différents
Etapes dans la mise en place du projet 6
Nombre d’entretiens expert réalisés 11

 


Comments are closed.