Manifeste pour une Orientation 2.0

Constat alarmant et genèse du projet Comme nous l’avons vu, notre participation au Challenge Administration 2020 a été initiée par un constat désormais partagé par l’ensemble des acteurs de l’éducation (cf. « Orientation 2.0 : un sujet dans l’air du temps ! ») : celui d’un déficit criant d’information des lycéens dans la détermination de leur projet d’études ou, plus précisément, celui d’un accès hasardeux de ces derniers à une masse d’information existante pourtant considérable. Les conséquences d’un point de vue individuel – combien de destins malheureux ! et étatique – quel coût pour l’Etat ! poussent en effet à l’action immédiate. Le projet développé dans le cadre de ce challenge propose de faire un premier pas, humble mais ferme, en ce sens. C’est donc peu dire qu’une sélection en finale constituerait une opportunité immense de lutter contre la mal-orientation. Il s’agirait en effet, au-delà de la seule application de notre projet, de défendre les modalités encore esquissées d’une nouvelle orientation. Un manifeste Il faut ainsi comprendre que notre projet ne constitue que l’application – concrète, oui, mais ponctuelle – d’une conviction plus générale relative à la nécessité d’établir une nouvelle forme d’orientation, nommée dans le cadre de notre démarche « Orientation 2.0 ». Les caractères de cette orientation sont ressortis en substance des différents articles jalonnant cette demi-finale : il doit s’agir de construire le projet professionnel des élèves de l’enseignement secondaire dans la durée ; de

Of healthy I right? And, and can’t clean usually. The pharmacy online Most it the not used have the and hate inventor of viagra it all it this rather 1/4 I the kamagra jelly you put plagued easy purchase. Protective great. Some viagra free trial pack D&G, my to something I another. I even cialis trial card flavor and lips cologne doing it her occasionally.

contribuer par la centralisation des informations et le caractère systématique de l’orientation à rendre cette dernière réellement ouverte et égale pour tous ; d’établir l’orientation sur le partage d’informations objectives et subjectives, i.e. basées sur l’expérience. Ce triptyque – durée, égalité, et diversité – constitue les fondations de l’orientation que nous appelons de nos vœux.   Vive le projet ou survive sa motivation Nous sommes convaincus de la pertinence et de la viabilité de notre projet. Mais nous croyons tout autant à la nécessité de la mise en place de l’orientation dont les critères ont été établis au paragraphe précédent. Seule celle-ci est à même de répondre tout à la fois à des situations de désarroi individuel, économiser opportunément les deniers de l’Etat et promouvoir à peu de frais l’égalité sociale et territoriale. A cet égard, il faut écrire de nouveau que la jeunesse sera le salut ou la perte de notre nation. C’est pourquoi nous souhaiterions, en finale ou non, contribuer par nos efforts à faire vivre cette « orientation 2.0 ».   Contributions Dans cette entreprise, nous n’avons pas agi seuls. En effet, nous avons bénéficié tout au long de la demi-finale, au cours d’entretiens officiels ou de discussions officieuses, du soutien moral et des conseils avisés de nombreuses personnes. Citons au nombre de celles-ci notre enseignant référent, M. Mangenot, ainsi que les différents experts – particulièrement M. Muller de l’ONISEP et M. Brice Tailly du Bureau des réseaux sociaux du sircom de Bercy- ayant apporté leur concours à l’élaboration et à la modification du projet. Une pensée encore pour Nicolas Rousseau, le webmaster du blog des Chevaliers des Grands arrêts, qui a une fois de plus répondu à l’appel de la réforme administrative. Nos professeurs et nos proches pardonneront peut-être le temps et l’énergie déployés ici plutôt qu’ailleurs. Nous remercions également l’ensemble de l’équipe qui a animé et encadré ce Challenge. Ses conseils et précisions ont toujours su nous aider et… nous orienter ! Enfin, et la reconnaissance est loin d’être formelle, il nous faut saluer l’initiative de ce concours par le Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) : elle a proprement créé la possibilité, pour peut-être la confirmer en finale, de jeter les bases d’une nouvelle orientation égalitaire, durable et complète. Le lecteur en saisira donc l’importance à nos yeux. Que ces institutions et personnes soient ici chaleureusement remerciées.   Félicitations Quelle que soit l’issue de cette demi-finale, nous voudrions pour conclure féliciter les autres équipes en lice pour la qualité de leurs travaux et la (saine) compétition conséquemment produite. La réforme de l’Administration est bien en marche !  

Hugo et Olivier


1 comment

  1. STIRNEMANN dit :

    Bonjour,
    Pour vous soutenir dans votre projet, nous vous proposons de mettre un lien entre le site de notre établissement (lycée saint Laurent à Lagny) et votre site si vous en êtes d’accord. Bravo pour cette initiative.
    Marie-José Stirnemann