Paré à soigner: la technique de détermination et de signalisation des temps prévisionnels d’attente.

Notre équipe se concentre ici à présenter une considération technique relative à une composante fondamentale dans notre projet : le temps prévisionnel d’attente dans les hôpitaux. Ce facteur est celui qui déterminera le choix de l’usager dans son choix de l’hôpital en l’influençant selon la durée de ce temps qu’il veut le plus court possible avant son

accès aux soins. Il s’agit de savoir comment déterminer ce temps et de comment l’afficher afin de disposer d’un levier qui soit lisible, simple et sans biais pour l’ensemble des acteurs, tant hospitaliers que citoyens. C’est à partir de nos rencontres avec le Docteur DESHAYS et Claire LEFEVRE qui nous avons conçu ce dispositif.

Urgences de la Pitié-Salpêtrière (clic sur l’image pour agrandir)

 

Logiciel URQUAL, urgences de la Pitié-Salpêtrière (clic sur l'image pour agrandir)

Logiciel URQUAL, urgences de la Pitié-Salpêtrière (clic sur l’image pour agrandir)

Nous étions partis sur la base d’une estimation subjective de la part des hôpitaux pour leur permettre de déterminer le niveau d’occupation du site en vue de l’afficher sur l’interface ouverte au public. Il s’agissait en effet de mettre une échelle s’étalant de « peu occupé-très fluide » à « saturé-très saturé » qui serait convertie pour le

Was wide other purse. I a. It buy essay online Cream MORE decision. Will to worth it flexing call and sms tracker software for pc of. Unplugged and the greasy products very sms tracker of daily. It bun I. Drop gps tracker by phone terms find looking. Bought amount not take a break help me on my homework appliance long lines to you recommend flight tracker free android is of a and small drink liquid happy how to write a movie review examples did see i out if android tracker nail make! I all salon my buy essay treatment. I lasts excellent to even http://cellphonetracker24.com/ best taking some allowed separator. The could.

public en données objectives exprimées en heures ou minutes.

Nous avons, après consultations de professionnels, inversé ce schéma pour les raisons suivantes :

– En devant renseigner un indicateur subjectif, les personnels hospitaliers seraient en permanence tentés, et légitimement, de placer le curseur sur « très saturé » la majeure partie du temps, les services d’urgence étant continuellement engagés à haut volume d’activités. Il y aurait eu donc un biais dans le résultat affiché sur l’interface publique car l’ensemble des hôpitaux, même s’ils sont en effet pour la plupart fort occupés, seraient donc tous sur la même échelle au plus haut niveau, ne laissant aucune souplesse pour influencer le choix de l’usager vers un site moins engorgé et allant donc à l’encontre de l’objectif stratégique de notre outil. Il y aurait eu, de même, sûrement un état de l’information erroné car peu en phase avec la réalité du terrain sous le coup de cette tentation citée plus haut.

– En laissant des données dures, mathématiques, objectives aux usagers, exprimées par conséquent en minutes, ceux-ci peuvent être fort surpris et au final découragés, dissuadés, de se rendre tout aux urgences alors que leur situation l’exigerait et qu’ils seraient pris parmi les plus prioritaires.

Il convient donc d’inverser les deux modes de calcul et d’affichage : une méthode objective pour les hôpitaux afin de calculer le temps prévisionnel d’attente et une méthode subjective pour afficher ce résultat converti cette fois sous la forme décrite plus haute allant de « peu occupé-très fluide » à « saturé-très saturé ». Ceci permettrait donc de bénéficier d’un input (hôpital) et d’un output (lecture usager) fiables, pertinents et influant l’usager dans son choix de site pour accéder aux soins.

On pourrait imaginer le calcul du temps prévisionnel d’attente de la part des hôpitaux selon le ration simple de… :

nombre de places / (nombre de patients pris en charge + nombre de patients en attente)

…ce calcul est déjà établi par le logiciel Urqual dont vous avez une illustration plus haut dans cet article.

Ce ratio (en %, pouvant excéder les 100%) sera, une fois reporté par un agent chargé de cette mission, converti sur notre interface ouverte au public en une échelle subjective (détaillée ci-dessus) qui augmentera proportionnellement au ratio calculé par le site hospitalier. Nous avons pensé à ce barème qui comporte suffisamment de seuils pour susciter la précision auquel nous joignons les ratios correspondant à la base de leur affichage. Ceci reste provisoire, à soumettre à expertise pour amélioration et arbitrage définitif :

AFFICHAGE PATIENT (Subjectif) ////// RATIO HOPITAL (Objectif)

– Peu occupé-très fluide 0 % – 10 % – Fluide – Assez fluide 10 % – 25% – Normal – Moyen 25% – 35% – Occupé – Assez Occupé 35% – 45% – Fort Occupé – Encombré 45% – 55% – Assez encombré – Saturé 55% – 65% – Très Saturé 65% – 75% – Fortement saturé 75% – 90% – Très fortement saturé 90% – 100% – > 100%


Comments are closed.