E-novation Santé à la rencontre des experts (13) : Trois questions à … Catherine Grenier de la Haute Autorité de Santé

Médecin de santé publique, Catherine Grenier est adjointe à la direction de l’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins (DAQSS) et chef du service indicateurs pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins à la Haute Autorité de Santé (HAS).  E-Novation Santé est allée à la rencontre de cet expert.

https://accreditation-des-medecins.fr/static/logo_has.gif

 

1. Quel regard portez-vous sur notre projet de plateforme d’information publique de santé ?

Votre projet interroge la question d’un service public d’information en santé, un service qui rendrait plus lisible l’information et qui en assurerait sa qualité. En cela, il sera très utile. L’enjeu de votre projet est dans la définition et la conception d’un cadre général à un service public. Les recommandations que vous pourrez émettre nous aideront. Elles nous permettront un alignement stratégique des actions à mener.

2. Selon vous, quels sont les axes qui mériteraient d’être développés?

Il faut partir des deux questions que se pose le patient : ” Est-ce que je vais être bien soigné ? Combien ça va me coûter ?” Les différents axes de votre projet s’appuient sur la qualité et la fiabilité de l’information tant sur les pathologies  que sur les démarches à entreprendre. Mais il me semble que vous pourriez davantage développer les informations sur la prise en charge des actes, informations qu’on ne retrouve que sur AMELI actuellement.

3. Selon vous, quel rôle pourrait jouer l’HAS?

La HAS est l’acteur légitime pour être le garant de la qualité de l’information en santé, car c’est une autorité indépendante et scientifique qui a la reconnaissance des professionnels. L’information en santé a des caractéristiques bien particulières. C’est une donnée sensible qui doit être présentée avec pédagogie et précautions. On n’informe pas de la même façon  sur la qualité des établissements de santé que, par exemple, sur les villes où il fait bon vivre. C’est pourquoi votre projet doit être porté par un acteur indépendant et scientifique, en ce qui concerne l’axe consacré à l’information sur la qualité des prises en charge.


2 comments

  1. Jean-Pierre dit :

    Très intéressant. Je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre projet.

  2. e-novation santé dit :

    Merci Jean-Pierre pour votre soutien!!