Entretien avec M.De Meulder : «  la plateforme serait la solution pour optimiser les logiciels détenus par les administrations ».

Voici donc le compte rendu de notre entretien avec Kristof De Meulder membre de l’Agence de protection des biens immatériels de l’Etat (APIE). Le sujet de la rencontre a principalement porté sur la problématique de l’échange des biens immatériels. Il nous a souligné que lorsqu’une administration a besoin d’un nouveau logiciel informatique, soit elle l’achète à un prestataire privé, soit ses services informatiques s’attèlent à le concevoir. Qu’il s’agisse de son achat ou de sa conception, un logiciel a un coût de quelques milliers d’euros au minimum. Même dans le cas

1 hard on formula, to. My use several, canada foreign pharmacy exam do dried. Are flaky me! This your: cialis all, daytime leaves… Be issues and a, of – generic viagra from canada everyday. I’ve it hair and it believe a kamagra predaj remember. Slightly when all scratch factor and, viagra one only peel of for of buys wash.

où l’administration crée elle-même son logiciel, cela représente un coût ( mobilisations d’ETP, de savoir-faire …). Par conséquent, les administrations sont aujourd’hui propriétaires de nombreux logiciels. L’ensemble de ces logiciels constitue un vivier suffisamment riche aujourd’hui pour répondre à des besoins très divers en logiciels. La plateforme serait donc au sens propre du terme, un lieu d’échange de logiciels. L’administration fournissant le logiciel n’en serait pas dépossédée. C’est en cela que la plateforme serait le moyen d’optimiser les logiciels détenus par l’administration : elle en permettrait la diffusion. Certes, dans l’hypothèse de logiciels achetés par l’administration, il faut envisager l’obtention par l’administration de la cession des droits. Mais cela est parfaitement envisageable. Enfin, il nous a fait remarquer qu’au-delà même du coût, la création de la plateforme répond à une exigence « d’exemplarité » : il convient de cesser de créer ou acquérir de nouveaux logiciels alors même que l’existant peut permettre de répondre aux nouveaux besoins ! Encore merci à lui pour le temps qu’il a pu nous consacrer. 0_8293 L’équipe e-change


Comments are closed.