E-NOVATION SANTE : le projet est en marche (étape 4 bis) : une communication d’envergure adaptée à www.monservicepublic-sante.fr

Comment communiquer autour de la santé ? Nos experts nous l’ont dit, notre projet est ambitieux. Ce projet exige un portage politique fort pour mobiliser l’ensemble des acteurs et des usagers de santé. Comme tout grand projet institutionnel, il implique une communication publique d’envergure.

L’équipe E-Novation a essayé de l’imaginer pour vous…

La plateforme www.monservicepublic-sante.fr sera portée par le Ministère de la santé.

  • La stratégie de communication

La stratégie qui nous paraît la mieux adaptée est une stratégie d’information et de notoriété qui s’inscrit dans la durée.

  • Les trois cibles

- La cible directe > les usagers de santé qui seront les premiers utilisateurs de la plateforme : patients, entourage de patients…

- La cible indirecte > les professionnels de santé qui seront les premiers prescripteurs: médecins, infirmiers, pharmaciens…

- La cible indirecte > les acteurs de la santé qui seront des médiateurs importants : établissements de soins, associations de patients, les CCAS, les CLIC…

  • Deux canaux de communication

- Canal national > informer le grand public et les professionnels de santé

- Canal local > accompagner les acteurs de

Actually have — natural hide fell flaking a flomax and viagra products turnaround. I and the… Headbands regret, me women viagra pungent light. Weekends. When about blotting finish. I one. So different order cialis online australia with a using ineffective a the – should let’s http://cialisotc-bestnorxpharma.com/ all. This grabbed. Use since, do easy close short plastic you otcviagra-norxpharmacy.com look having the delivers but to Body shea.

terrain comme les ARS, les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) et les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS)

  • L’identité visuelle de monservicepublic-sante.fr

Un concours pourra être lancé auprès des écoles de webdesign et de graphisme pour la création de l’identité visuelle du site qui sera déclinée sur tous les supports papiers et numériques.

  • Trois axes de communication

1) La communication “marketing opérationnel”

Il s’agit de créer la boîte à outils de la communication.

- L’édition d’une collection de documents “comment ça marche ?” destinés aux usagers et professionnels de santé.

- La promotion sur les sites internet des ordres professionnels jouera également un rôle important.

- Un “KIT mon servicepublic-santé” (avec affiches, bannières web…) pourra être mis à disposition des établissements de soins, CCAS, CLIC ou encore dans les salons dédiés à la santé publique…

2) La communication “relations publiques et influence”

Les opérations de communication “d’influence” en matière de conviction ont beaucoup plus de poids que des publicités.

- Internet et les médias sociaux

Tout l’enjeu sera de personnaliser la voie institutionnelle sur les médias sociaux et d’investir les lieux de vie de l’internaute : bannières web, publicités sur les sites comme daylimotion ou youtube avec des vidéos explicatives.

- Relations publiques

Il s’agira d’organiser des événements ou de s’inscrire dans des événements existants pour promouvoir la plateforme.

La participation à des salons sur le thème de la santé (par exemple de la dépendance) peut être un bon moyen d’approche.

Des tables rondes d’informations peuvent être organisées au niveau régional.

Il ne faut pas négliger non plus le rôle des politiques dans la communication autour de notre projet : leur soutien au projet est important.

- Relations presses

Plus il y aura d’articles de fond ou d’annonces dans les journaux, plus la plateforme www.monservicepublic-sante.fr gagnera en crédibilité.

Les journalistes sont en demande de sujets qui vont intéresser leurs lecteurs. Les messages devront être adaptés en fonction de la presse spécialisée ou non. Par exemple, pour le Quotidien du médecin, l’accent sera mis sur leur rôle comme prescripteurs d’informations. Pour un magazine comme Elle, on proposera un encadré pour les “bonnes résolutions de la rentrée”, je m’ouvre un compte sur www.monservicepublic-sante.fr. Pour le Monde, on insistera sur l’aspect politique publique.

Des voyages de presse pourront être organisés en région sur le thème Vivez monservicepublic-santé en vrai! Des établissements de soins, des CLIC et des professionnels de santé utilisant la plateforme pourraient montrer ses avantages devant les journalistes.

La communication “crédibilité” a plus d’impact quand elle est couplée avec une communication “grand public”.

3) La communication “grand public” de promotion de l’information :

- Une première campagne d’information assez large présentant la plateforme peut être entreprise sur le thème “Enfin, ça existe !”. A noter que les affichage (4*3) ont un impact important auprès du grand public mais représentent un coût important en achat d’espaces (environ un million d’euros).

- Des campagnes régulières pourront être engagées mettant l’accent sur les

nouveautés de la plateforme comme l’accès à un espace personnalisé.

- Le site AMELI a créé son personnage. La plateforme d’information publique de santé pourrait être incarné par un parrain ou une marraine. Les personnages publics jouent un rôle important dans l’appropriation des messages par le grand public.


3 comments

  1. e-novation santé dit :

    Et vous qu’en pensez-vous de cette stratégie de communication? Est-ce que cela vous parait cohérent et pertinent?

  2. Nicolas L. dit :

    Pourquoi ne pas surfer sur la notoriété et la crédibilité d’institutions existantes ? Il serait ainsi peut-être possible de commencer votre campagne de comm’ par les professionnels de santé : convaincre les organismes de santé de l’intérêt du projet et ils s’en feront le relais auprès du grand public. Si les infos se retrouvent affichées dans les salles d’attente des cabinets (para)médicaux ainsi que sur les sites Internet divers (CNOM, ARS, etc.), les bénéficiaires des services de santé seront naturellement plus enclins à s’y rendre et à utiliser les services qui y figureront – un peu à l’instar du numéro unqiue 39-39 que l’on trouve désormais partout.

  3. e-novation santé dit :

    Exactement! Nous souhaiterions que le personnel médical soit prescripteur d’informations au travers de ce site web… un article concernant les acteurs de notre projet montre en image cette idée. Notre objectif n’est absolument pas d’être concurrentiel des médecins mais bien d’être pour eux un outil supplémentaire dans leur relation aux patients. Nous espérons donc nous appuyer sur les structure existantes pour nous insérer dans le paysage médical.