Paré à soigner, un investissement économe.

Une des exigences du Challenge administration 2020 est de réaliser un projet ayant un coût raisonnable. Disons le clairement, nous sommes incapables, à l’heure actuelle, de définir clairement les coûts de revient du projet. En effet, les modalités de mise en place du projet ne sont pas encore arrêtées et chaque modalité a un coût http://viagraonline-pharmacyrx.com/ différent. Nous allons donc dans le présent article listé tous les éléments de coûts du projet et en donner une brand name drugs online pharmacy estimation selon le discount viagra pills paramètre retenu lors de la mise en place du projet.

Coûts financiers.

 

1) Le logiciel de centralisation des informations

Pour donner les temps d’attente dans les services d’urgences hospitalières, notre projet ne nécessite pas de moteur de calcul, en effet les hôpitaux ont déjà des outils leur permettant de calculer le temps d’attente approximatif. Les informations sont déjà centralisées via un système informatique dont dispose l’ARS et le 15. Notre projet consisterait donc à rendre public cette information. Pour cela il faudrait coupler le système de l’ARS avec le back office du site et de l’application. Un tel système de “connexion” devrait, selon l’ARS, être réalisé par un prestataire et devrait coûter probablement autour de 10 000 euros.

2) L’application.

En fonction du degrés de complexité choisi, l’application n’aura évidemment pas le même prix. Cependant, si nous nous en tenons aux hypothèses de départ, en d’autres termes: la géolocalisation, le calcul des temps de trajet avec des coefficients en fonctions des heures, les temps d’attentes, et le boston online pharmacy recensement des médecins: l’application devrait avoir un coût moyen compris dans une fourchette entre 8000 et 12 000 euros. Ce coût pourrait retomber à une fourchette allant de 6000 à 8000 si l’on se passait de géolocalisation-GPS.

3) Le site internet

Le site internet sera là encore probablement réalisé par un prestataire, avec les mêmes fonctions que l’application son coût ne devrait pas excéder le millier d’euros. Il est important d’avoir un site internet et une application simple d’utilisation, ce qui fait, bien entendu, monter les prix.

4) La maintenance.

Un problème technique étant toujours susceptible d’arriver et des mises à jours du dispositif devant être prévues à termes réguliers selon les données enregistrées, il est important de prendre en compte également le coût de la maintenance du système dans les frais financiers du dispositif Paré à soigner (des coûts de maintenance devant être pris en compte dans la mise en place de http://sildenafilcitrate-rxed.com/ n’importe quel dispositif informatique). Ces derniers pouvant être très variables, il est délicat d’avancer un chiffre exact, mais ils peuvent être évalués à 1 000€ par an environ, selon les modifications nécessaires. De même, s’il est fait appel à un prestataire afin de réaliser l’application Smartphone et le site internet, ces coûts de maintenance devront être prévus dans le generic cialis 20 mg tadalafil contrat signé avec le prestataire afin d’éviter toute complication dans celle-ci (ainsi que des frais supplémentaires). Cela fait partie des bonnes pratiques de la gestion de l’immatériel auxquelles l’Agence du Patrimoine http://canadapharmacy-onlinerx.com/ Immatérielle de l’Etat (APIE) sensibilise les agents publics.

5) La communication

La communication est un volet important od on viagra de notre projet car l’application a besoin d’être largement diffusée afin d’être efficace. L’aspect communication est essentiel. Il faudra ainsi faire sortir du lot l’application dès son lancement. Selon certains modèle le coût de communication d’une application Smartphone est compris entre 10 000 et 20 000 euros. Ce coût pourra être compressé a raison de moyens publicitaires consubstantiels à l’administration (site internet des administrations de santé, affichage dans les hôpitaux et dans les cabinets médicaux etc.). Grâce à ces moyens publicitaires économiques les coûts de communication devront certainement se limiter à des coûts d’impression (affiches) la http://overthecounterviagrabest.com/ publicité en ligne pouvant être faite sur le site des administrations.

argent

Bénéfices.

Il est impossible de chiffrer précisément les bénéfices du projet, en effet ils varient considérablement en fonction du nombre d’utilisateurs et des actes qui doivent être exercés sur ceux-ci. En partant des principes que les utilisateurs de Paré à soigner souffrent de pathologies qu’un médecin généraliste peut guérir, seul. Le bénéfice par patient “détourné” vers la médecine ambulatoire représente plus d’une centaine d’euros (cf articles sur les bénéficiaires du projet). En effet le coût de revient pour la sécurité sociale d’une consultation chez un généraliste est de 17 euros, contre 120 euros pour le même acte aux urgences. On voit donc que le coût important du projet peut très vite être amorti par un phénomène d’éviction de l’hospitalier vers l’ambulatoire. Un millier de patients détournés pourrait représenter une économie de près de 100 000 euros pour le système. Or près de 14 millions de personnes passent par les urgences chaque années et une proportion non négligeable d’entre eux pour de la “bobologie”. Autant dire que les bénéfices potentiellement générés par notre dispositif sont extrêmement importants, sans compter ses bénéfices humains en terme d’amélioration de l’état de santé de la population…


8 comments

  1. Michel STORTZ dit :

    Voilà un projet très intéressant et particulièrement pertinent par son approche !

  2. Paré à soigner dit :

    Merci cher Michel pour ces encouragements. A très vite nous espérons. N’hésitez pas à voir nos autres articles !!

  3. Koscinski dit :

    bon calcul! sans oublier le bénéfice social !

  4. Paré à soigner dit :

    Merci Koscinski!

    En effet, le bénéfice social est très important. Nous n’avons toutefois pas développé volontairement les bénéfices du projet pour éviter de nous répéter dans cet article destiné aux coûts, un article ayant déjà été consacré aux bénéfices et bénéficiaires de Paré à soigner :) :

    http://blog.administration2020.fr/2013/02/24/pare-a-soigner-des-benefices-et-beneficiaires-a-de-multiples-niveaux-du-systeme-de-sante/

    A bientôt ! (jusqu’à mardi pour de nouvelle publications…)

  5. Paré à soigner dit :

    Merci encore Koscinski !!

  6. R. dit :

    Idée innovante qui mériterait de retentir !

  7. Paré à soigner dit :

    Merci cher Rémi pour votre soutien !!!

  8. Estelle dit :

    Très bonne idée qui permettra sûrement de nombreuses économies en terme de temps et d’argent! En espérant que vous pourrez concrétiser votre projet, bon courage pour la suite!!