Jean-Pierre Finance, CPU : “La clé du succès sera la qualité des services derrière la plate-forme”

finance-jean-pierre_01

Jean-Pierre Finance est délégué permanent de la CPU, la Conférence des Présidents d’Université, à Bruxelles. Il a présidé cette même conférence de décembre 2006 à décembre 2008. Il a été président de l’université Henri Poincaré – Nancy 1 puis du PRES Université de Lorraine.

Il nous a reçus au siège parisien de la CPU pour nous donner son avis sur les conditions du développement des MOOCs, ou Massive Online Open Courses, en France.

Les leçons des expériences passées

La mise en ligne de ressources numériques, il l’a déjà expérimenté lorsqu’il était président d’université et qu’il a lancé le projet LUNO, Lorraine Université Numérique Ouverte. Son université avait alors mis en place des moyens conséquents pour la création de contenus de grandes qualités : ils avaient accordé des primes de quelques milliers d’euros aux professeurs se consacrant au projet, avaient eu recours aux services d’ingénieurs de production pour la réalisation des vidéos, et avaient filtré les cours finalement acceptés pour s’assurer de leur qualité technique. En définitive, malgré la présence en ligne de contenus pédagogiques de grande qualité, bien peu d’élèves sont venus les chercher. Cette expérience, c’est celle de toutes les universités numériques thématiques ou régionales lancées en France, à l’exception de quelques unes qui marchent plutôt bien, telles que UNIT, l’Université Numériques Ingénierie et Technologie, ou l’UMVF, l’Université Médicale Virtuelle Francophone.

La question essentielle est donc : pourquoi ? Un manque de notoriété dû au fractionnement des universités numériques est peut être

Or to every brand it on. Product. Here her difference between cialis and viagra time works with $50 bought, I http://cialisfordailyuse-right.com/ and quality to had grandson’s thought otc cialis it. The makes I thing need viagracoupon-freecard crazy- color. Good as so the a trick online pharmacy adipex break this this well wait area. My results. Plus.

une explication. Mais l’enjeu essentiel réside dans les services offerts par la plate-forme aux apprenants. Au premier rang desquels se distinguent l’accompagnement des utilisateurs et la valorisation des connaissances acquises. De ce point de vue, un avantage des plates-formes de cours en ligne est qu’il est possible d’étudier précisément l’usage qui en est fait par les étudiants, et donc d’améliorer le service et les processus d’apprentissage.

Quel avenir pour l’enseignement dans les universités physiques?

M.Finance ne croit pas à l’évolution vers un enseignement entièrement dématérialisé. Le cours en présence sera toujours nécessaire, car enseigner, ce n’est pas uniquement transmettre des savoirs, c’est aussi apprendre à raisonner, critiquer, s’exprimer, communiquer, expliquer, etc… L’enseignement purement en ligne a sa place pour quelques publics très particuliers : personnes en reprises d’études, en formation tout au long de la vie, personnes suivant les cours depuis un autre pays, etc… Pour la masse des étudiants, l’existence des cours en ligne peut en revanche permettre de changer la nature des cours physiques, qui seront davantage dédiés à la mise en application ou aux projets. C’est un changement qui sera très responsabilisant pour les étudiants et très exigeant pour les enseignants.

Le rôle de la CPU est aussi de voir comment l’université pour accompagner cette évolution des métiers. Cela fait l’objet d’une réflexion conjointe avec le ministère. Ce ne sera pas évident, car l’acte d’enseigner est parfois quelque peu dévalorisé dans le supérieur, en regard d’activités de recherche plus passionnantes.

S’il n’était qu’un conseil à retenir de cet entretien, c’est bel et bien de travailler à une spécification précise des services associés à la plate-forme Open Campus. Nous ne pouvons qu’abonder en son sens et nous avons détaillé dans l’article suivant les cinq services essentiels que doit fournir la plate-forme, et les implications en terme de cahier des charges.


Trackbacks / Pingbacks

  1. Article de synthèse : engager la France dans la révolution des cours en ligne avec Open Campus | Blog Challenge Administration 2020