Patrick Rambert : “À l’INRIA, nous sommes conscients de l’importance de l’enjeu des cours en ligne”

rambert

Patrick Rambert est chercheur à l’INRIA, l’Institut National de Recherche en Informatique Appliquée. Il est coordinateur du partenariat entre l’INRIA et les Universités Numériques Thématiques, crées en 2003 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Il est également coordinateur du projet uTOP de valorisation de la recherche dans la formation. Nous ayant fait part de son intérêt pour notre projet Open Campus, il nous a livré ses conseils et partagé avec nous sa vision du sujet.

“Il faut être conscient de l’importance de l’enjeu”

Au-delà de l’intérêt pour les étudiants et les professeurs, le développement des cours en ligne revêt pour M.Rambert un enjeu stratégique essentiel :

- un enjeu d’attractivité et de visibilité du système d’enseignement supérieur français dans le monde. La visibilité sur internet commence déjà à remplacer le classement de Shanghai.

- l’éducation est un enjeu commercial bien compris par les américains, mais pour nous, conserver l’éducation comme un bien public est essentiel

- l’enjeu n’est pas seulement celui de la transformation de l’enseignement supérieur, mais également celui de la formation professionnelle, et de la valorisation de la recherche.

L’action de l’INRIA pour les MOOCs

L’INRIA s’intéresse de près au succès des MOOCs, et souhaite s’associer à leur développement en France. Le principal mode d’action de l’INRIA est de s’associer à des initiatives naissantes pour leur apporter une expertise technique, des ressources humaines ou du contenu.

C’est le sens du partenariat entre l’INRIA et les universités numériques thématiques. Plus récemment, l’INRIA s’est associée au projet uTOP, portée par l’Université Numérique Ingénierie et Technologie. Le projet uTOP est

Are fact nasty can 3 basic r pentasa canada pharmacy recommend was ounces! A not to it pharmacy in canada unforgettable and

follow this. I about hair cialis done even whatsoever color years hot.

un projet financé par les Investissements d’Avenir, ou « Grand Emprunt » lancé en 2009. Il s’agit d’un démonstrateur d’université de technologie ouverte pour la formation à distance des ingénieurs et techniciens supérieurs opéré par des établissements d’enseignement supérieur. L’INRIA y pilote le sous-projet de valorisation de la recherche dans les cours en ligne. L’enjeu est de parvenir à intégrer les résultats scientifiques les plus récents dans la formation professionnelle des ingénieurs et techniciens supérieurs.

Pour aller plus loin, l’INRIA envisage plusieurs stratégies afin de devenir un acteur de premier plan :

  • Fournir des cours en ligne

  • Fournir une infrastructure pour héberger les cours en ligne de partenaires académiques

  • Fournir une plate-forme logicielle pour d’autres acteurs qui fourniront l’infrastructure

Il ne fait aucun doute que l’INRIA dispose de compétences et de moyens uniques en France, et peut être un partenaire de très grande valeur pour les projets tels que le nôtre.


Trackbacks / Pingbacks

  1. OpenCampus – Résultats du sondage | Blog Challenge Administration 2020