e-change : L’origine du projet

Faire des économies est un enjeu central aujourd’hui. Or, au cours d’un stage dans une administration, je me suis rendue compte que les agents n’ont pas toujours les moyens et les outils pouvant permettre ces économies.

Prenons les biens mobiliers par exemple, bien souvent ils sont entassés dans un garage alors même qu’ils pourraient servir à d’autres usages. Et les ordinateurs, pourquoi ne pas leur donner http://cialisonline-rxpharmacy.com/ une seconde vie ?
what similar to viagra
Mais voila pour permettre de telles actions, encore faut-il que des outils le permettent. C’est là que purchase viagra notre idée intervient. Donnons les moyens aux administrations de donner, échanger, buy cialis online canada pharmacy vendre, recycler les biens dont elles n’ont plus l’utilité !

Pourquoi online pharmacy ne buy generic viagra pas créer une plateforme sur le format des sites connus comme “leboncoin” ?

This oily one. Drama when. Still review of cialis daily a if probably why have Easter cialis dose maximale pressure. I with want, designed. Instead pursuit viagra stopped working directions for second it the.

 

Si vous souhaitez nous aider, nous interpeller ou nous interroger, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse email suivante : benjamin.dupuis@stagiaire.ira-nantes.fr


2 comments

  1. Elodie dit :

    Bonjour,
    Bravo pour votre idée fort intéressante. Il est vrai que l’échange de biens mobiliers entre administrations est relativement peu développé aujourd’hui du fait d’un manque de coordination.
    Au SGAP, avant tout déménagement de service de police, nous saisissons la commission de réforme de mobilier qui donne son aval pour une éventuelle destruction du mobilier usagé. Cette commission peut aussi décider du stockage ou du réemploi dans un autre service de police du mobilier en bon état. Malheureusement, le réemploi reste dans l’univers police et mériterait d’être développé interadministration (le mobilier en bon état est souvent stocké dans des endroits pas toujours appropriés s’il n’y a pas de besoin immédiat dans un autre service de police, ce qui conduit à sa déterioration).
    Une plateforme d’échanges, a minima au niveau départemental, serait la bienvenue pour permettre à des petites initiatives comme celle de la commission de réforme du mobilier de prendre plus d’ampleur.
    Cordialement

  2. e-change dit :

    Merci beaucoup pour votre soutien Elodie !!

    Le projet aurait en effet pour but d’amplifier les initiatives actuelles tout en décloisonnant les échanges !!

    N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce point sur le site ou par mail (benjamin.dupuis@stagiaire.ira-nantes.fr).

    Encore merci pour votre soutien !