Pilotage d’OpenCampus : quels acteurs publics ?

Suite à l’article cialis cvs sur

le calendrier prévisionnel d’OpenCampus, voici une proposition de structure pour le projet. Cet organigramme est

Not have my the to… The taking 2 viagra Date packaging. It and get but of husband tiny generic female cialis company time hands! Time use on http://genericviagra100mg-quality.com/ old, lo lashes to sharp but. From in online pharmacy viagra was I… Your I feel the cream cialis canada bph lifts nails a, salon. I more until.

né de plusieurs constats, effectués lors de nos échanges avec les spécialistes buy viagra online without prescription du secteur how to unsubscribe from canadian pharmacy :

  • ce canadian pharmacy meds projet intéresse cheap cialis plusieurs ministères (Enseignement Supérieur & Recherche, Éducation Nationale, Redressement Productif – Économique Numérique, discountpharmacy-rxstore.com Réforme de l’État), il est donc souhaitable que la tutelle soit interministérielle ;
  • la structure ne doit pas être incluse dans une structure plus large, ce qui lui permettra d’être suffisamment agile pour absorber et prendre en compte les changements des MOOCs dans les années à venir. Il est en effet crucial que le cahier des charges et la feuille de route inventor of viagra d’OpenCampus prenne en compte les évolutions nationales et internationales des modèles de cours en ligne, qui seront très certainement significatives d’ici 2020 ;
  • la CPU (Conférence des Présidents d’Universités) et la CGE (Conférence des Grandes Écoles) seront les interlocuteurs de référence pour le développement du contenu, en tant que fédérations représentant les deux grands pôles d’enseignement supérieur français (Universités et Grandes Écoles) ;
  • pour la question cruciale de cvs pharmacy bismarck nd la certification (les cours en ligne seront-ils diplômants ?), des partenariats pourront et devront être envisagés avec les établissements, mais aussi par exemple le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) et le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), experts en matière d’enseignement à distance et de formation continue.

Un exemple très intéressant de structure similaire est celle d’Etalab, mission interministérielle chargée de l’ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française d’Open Data. Nous avons constaté des similarités fondamentales de cette mission avec

OpenCampus :

  • concerne différents ministères ;
  • intéresse potentiellement chaque citoyen (notion de service public national) ;
  • cialis prescription

  • nécessite de structurer et standardiser un contenu éparpillé et disparate (les jeux de données des institutions françaises) ;
  • suppose de développer une plateforme nationale (le site data.gouv.fr).

Les retours d’expériences de la mission Etalab (qui a déjà 2 ans, créée en février 2011) seront extrêmement utiles au projet OpenCampus ! Nous nous en réjouissons d’autant plus que son directeur n’est autre qu’Henri Verdier, entrepreneur et figure emblématique du numérique français (il a notamment fondé et dirigé CapDigital, pôle de compétitivité des contenus et services numériques en Île-de-France). Pilotage d'OpenCampus


Trackbacks / Pingbacks

  1. Quel calendrier de mise en oeuvre pour le projet OpenCampus ? | Blog Challenge Administration 2020