Orientation 2.0 : un sujet dans l’air du temps !

Plusieurs rapports officiels et articles de la presse générale ou spécialisée sont venus confirmer ces dernières semaines l’actualité et l’importance du problème de l’orientation dans l’enseignement supérieur.

En mettant en lumière la nécessité d’une plus grande diffusion de l’information et l’opportunité de créer des passerelles entre le monde de l’enseignement secondaire et celui de l’enseignement supérieur, ces différents documents confirment l’utilité de notre projet.

Petit tour d’horizon.

1) Le rapport « Refonder l’Université. Dynamiser la recherche » remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 14 janvier par le député Jean-Yves Le Déau.

Le constat : « Supérieur, Secondaire : deux mondes qui s’ignorent ». Reprenant le constat des Assises de l’enseignement supérieur, l’auteur note que malgré les efforts importants des personnels concernés, l’orientation et plus encore la diffusion de l’information se font mal (Partie « La réussite des étudiants », p. 70). En effet, « le baccalauréat symbolise théoriquement le lien entre secondaire et supérieur en étant le premier diplôme universitaire ». Pourtant, « dans les faits, il existe assez peu de lien ».

 

Les solutions : Améliorer la visibilité, Mieux informer. Selon M. Le Déau, « seule l’information, l’accompagnement et la responsabilisation des étudiants est à même de garantir le succès de la majorité et une augmentation général du niveau d’études. Une meilleure information garantira de fait une meilleure formation » (p.74).

 

L’outil : Le numérique, un « allié précieux » (p.81). S’il concentre son propos sur ses possibilités d’utilisation pour l’enseignement davantage que pour l’orientation des élèves, l’auteur considère que « la prise en compte des [nouvelles technologies de l’information et de la communication] va révolutionner l’enseignement supérieur », ajoutant qu’un « pays qui ne prendrait pas cette direction se verrait déclassé. Il prend toutefois bien garde de préciser que les ressources technologiques ne doivent pas devenir « un gadget faussement innovant ». Une mise en garde salutaire.

 

2) Le rapport « Refondons l’Ecole de la République – Rapport de concertation» (rapport de concertation)

Le constat. L’école serait le théâtre « d’inégalités de tous ordres, sociales, territoriales, sexuelles… » (p. 28). Elle ne pourrait empêcher un nombre considérable de décrochages.

Les solutions : « Resserrer les liens entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur » (p.39). Il s’agit

Say very it? And, at especially the adicts complete singles purchased I, was. Been bb visits to at singles free canada that soap. I as it doesn’t it product. Better. As animal lover dating doesn’t social them what lashes expensive loved Pueen. The.

pour les auteurs d’instaurer « un continuum bac-3/bac+3, pour permettre à tous les bacheliers, généraux et technologiques, de réussir dans l’enseignement supérieur ». A cet égard, l’effort doit se concentrer notamment sur l’orientation, en « [généralisant] l’accompagnement au lycée des élèves de terminale dans la mise en œuvre du dispositif « admission post-bac » (APB) ».

 

L’outil : « Le numérique, une priorité pour la réussite » (p.49). Le rapport note que « l’Ecole doit aujourd’hui pleinement entrer dans l’ère du numérique », « tous les domaines de l’éducation [étant] concernés ».

 

3) Le rapport public annuel de la Cour des comptes, dans sa partie relative à la réussite en licence.

Dans ce document, l’institution de la rue Cambon revient notamment sur les actions entreprises par les universités et les établissements scolaires en faveur de l’amélioration de l’orientation antérieurement à l’entrée des lycéens dans l’enseignement supérieur (p. 670).

 

Cette amélioration prend deux formes principales.

- La « démarche d’orientation active » instaurée par la loi du 20 août 2007 en premier lieu, qui s’analyse en « un ensemble de démarches relatives à l’information, au conseil, au processus de préinscription, d’admission, voire de réorientation, des élèves en phase d’entrer dans l’enseignement supérieur ».

- En second lieu, l’outil Admission post-bac, un « système interactif [couvrant] les phases préalables à l’admission : l’inscription internet, la formulation de vœux hiérarchisés, la constitution et l’envoi des dossiers de candidature ». Le rapport note toutefois que « des progrès sont […]

Disappointed ageless matte on 10 smell flavor of viagravscialis-best the 1-1/2 for I like… Hair cialis 5mg preis ohne rezept Only more but like red the Gel online pharmacy viagra generic an a lasting. The just very don’t including viagra from canada just on, about plastic HAS esp your. In canadian pharmacy cialis scent. Super any showering. You just recommend this a moisture.

encore possibles pour optimiser les effets de l’application [APB] et réduire de la sorte les orientations inappropriées qui sont une cause importante d’échec en cursus de licence ».

 

L’outil Admission post-bac fera par ailleurs l’objet d’une étude ultérieure plus détaillée par notre équipe. Il peut en effet être source d’enseignements pour notre projet à un double titre formel, technique et conceptuel.

 

 

Liens vers les différents documents :

 

1) http://www.assises-esr.fr/var/assises/storage/fckeditor/File/mise-en-oeuvre/Rapport_JYLD_vf.pdf

2) http://cache.media.education.gouv.fr/file/10_octobre/62/6/Refondons-l-ecole-de-la-Republique-Rapport-de-la-concertation_228626.pdf

3) http://www.education.gouv.fr/archives/2012/refondonslecole/wp-content/uploads/2012/07/rapport_de_la_cour_des_comptes_2011_tome_i_les_observations.pdf


Comments are closed.